A tous les travailleurs, à tous les militants lutte de classe. Communiqué du MCI

Jeunes, travailleurs, militants, nous sommes le 13 novembre et la jeunesse s’est mise en mouvement suite à l’immolation de Anas ( actuellement entre la vie et la mort) devant le Crous de Lyon et son appel poignant à la révolte.

Aujourd’hui 1 étudiant sur 5 vit sous le seuil de pauvreté…

Hier les portes du ministère de l’enseignement supérieur sont tombées et aujourd’hui les médias, les réactionnaires de tout poil, après avoir tenté de nous diviser en déversant leur haine raciste anti-musulman et anti-migrant, se déchaîne et appelle à la répression.

Nous sommes le 13 novembre et nous ne pouvons attendre le 5 décembre…

Les travailleurs de la RATP, les Cheminots, les hospitaliers , les chômeurs, les retraités, la jeunesse ne peuvent attendre…

Nous ne pouvons nous contenter d’attendre le 5 décembre…

Nous ne pouvons rester là devant nos télés à regarder la façon dont les médias bourgeois et le gouvernement insultent et répriment brutalement tous ceux qui osent relever la tête…

L’impunité de ceux qui nous gouvernent doit cesser !

Les directions syndicales fédérales et confédérales sont maintenant dos au murs, elles doivent immédiatement rompre toutes les discussions avec le gouvernement et organiser la grève générale !

Oui, le moment de l’action unie, déterminée pour la grève générale est venu. N’attendons pas le 5 décembre !

Nous appelons la population, les travailleurs, les militants lutte de classes, à mobiliser dès maintenant pour le tous ensemble, pour la grève générale pour chasser Macron et toutes ses réformes, pour un gouvernement par et pour les travailleurs et la jeunesse !

Partager
Montrer
Cacher