Etats-Unis : Grève historique des dokers, ouvriers et employés des ports

Les travailleurs et leurs organisations se mobilisent contre les violences policières et le racisme #Juneteenth #BlackLivesMatter

ILWU local 10 lors de la manifestation

Les ports de Bellingham, Washington à San Diego, Californie, ne traiteront pas de fret ce vendredi. Au lieu de cela, les travailleurs de l‘International Longshore and Warehouse Union – ILWU* seront en grève et manifesteront contre les violences policières et le racisme.

« Avec l’histoire de l’ILWU qui plaide pour la fin de la terreur et de la violence policière, nous avons décidé de lancer un appel », a déclaré Trent Willis, président de la section locale 10 de l’ILWU à San Francisco.

La date n’est pas un hasard. Vendredi est le Juneteenth**, un jour férié commémorant la fin de l’esclavage aux États-Unis. Les sections locales 10, 34 et l’African American Longshore Coalition se sont mobilisés pour que les arrêts de travail soient coordonnées cette semaine.

« Il est urgent que les syndicats répondent à la recrudescence des actes racistes »

« Il est urgent que les syndicats répondent à la recrudescence des actes racistes », ont écrit Willis et Keith Shanklin, président de la section locale 34, dans une lettre à William Adams, président national de l’ILWU. « En fait, c’est une question de vie ou de mort. » Adams est le premier président noir de l’ILWU.

Historiquement, les dockers ont refusé de traiter des cargaisons en provenance de l’ Apartheid d’ Afrique du Sud au cours des années 1960, 70 et 80. 

L’ILWU a également mené des manifestations anti-guerre dans le port d’Oakland en 2003 , qui ont conduit à l’arrestation de plusieurs personnes. En 2008, les travailleurs ont fermé les ports de la côte ouest pour protester contre la guerre en Irak.

L’ILWU est née d’une grève de 83 jours qui a fermé des ports à travers la côte ouest et a conduit à la grève générale de 1934 à San Francisco.  

À une époque où de nombreux autres syndicats refusaient explicitement d’organiser des travailleurs noirs ou d’autres travailleurs de couleur.

Willis, le président de la section locale 10 de San Francisco, considère que l’arrêt de travail cette semaine est à la hauteur de la réputation et du projet de l’ILWU en tant qu’organisation.

Vendredi, l’activité économique dans les ports de la côte ouest était paralysée ! 

San-Francisco , l’icône des droits civiques Angela Davis lors de la manifestation de Juneteenth contre les brutalités policières

Ainsi, l’activité économique du port d’Oakland s’est arrêtée vendredi alors que des milliers de travailleurs se sont rassemblés sur Middle Harbor Road pour protester contre la brutalité policière et le racisme aux États-Unis.

La manifestation, organisée par l’International Longshore and Warehouse Union – ILWU, a coïncidé avec les manifestations prévues ce jour dans 28 autres ports de Californie, de l’Oregon et de Washington.

Pour notre part nous estimons qu’en France il est urgent que le mouvement ouvrier et ses organisations prennent sérieusement à bras le corps la lutte contre les crimes racistes et les violences policières !


* L’International Longshore and Warehouse Union- ILWU (en français : « syndicat international du débardage et de l’entreposage »), est un syndicat nord-américain défendant les intérêts des dockers et autres ouvriers et employés du secteur de la manutention portuaire. Son réseau s’étend sur la côte Ouest des États-Unis, y compris Hawaï et l’Alaska, ainsi que la Colombie-Britannique au Canada.

Outre les dockers, le syndicat défend les intérêts des ouvriers et employés du secteur hôtelier hawaïen, des ouvriers de la conserve en Alaska, ceux des entrepôts logistiques de toute la côte Ouest, et les ouvriers du secteur du livre à Portland.

** Que commémore-t-on lors du Juneteenth ? La reddition du chef de l’armée confédérée, Robert Lee, et par là même la fin de la guerre de Sécession, est intervenue le 9 avril 1865. Mais, il aura fallu l’arrivée des troupes de l’Union, plus de deux mois plus tard, pour que les esclaves de Galveston (Texas) apprennent qu’ils étaient désormais libres. Le Texas, qui faisait partie de la Confédération (les Etats confédérés), est alors le dernier Etat à libérer ses esclaves. C’est le souvenir de cette date, le 19 juin 1865, qui a été baptisé « Juneteenth ».

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/06/19/qu-est-ce-que-le-juneteenth-le-jour-de-l-emancipation-aux-etats-unis_6043476_3210.html